lundi 24 avril 2017

Serge REGGIANI

Sergio Reggiani, dit en français Serge Reggiani, né le  à Reggio d'Émilie (Italie)1 et mort le  à Boulogne-Billancourt2, est un acteur et un chanteur français d'origine italienne. Venu du théâtre, il tourne au cinéma sous la direction de plusieurs générations de réalisateurs et s'impose comme une figure marquante du cinéma français. Venu tardivement à la chanson (à 42 ans), il est considéré comme l'un des grands interprètes de la chanson française. Exigeant dans le choix des auteurs, il chante aussi bien Baudelaire que Moustaki, ou encore RimbaudDabadie ou Vian. Dans les années 1980, il se découvre une passion tardive pour la peinture, ce qui l'amène, en 1991, à exposer pour la première fois. Durant cette décennie, il publie également deux ouvrages autobiographiques.

(vu Salle Poirel à Nancy en ....)

mardi 11 avril 2017

Art MENGO

Né le 1 à Toulouse de parents réfugiés espagnols, Michel Armengot, un temps musicien de bar, se fait connaître en 1988 sous le pseudonyme Art Mengo avec Les parfums de sa vie (je l’ai tant aimée) qui sera un succès2,3, avant un premier album en 1990Un 15 août en février.
Avec le concours de son beau-frère Patrice Guirao, qui a écrit la majorité de ses textes, il évolue sur des tempos tour à tour jazzybossa nova et blues.
Il compose également pour d’autres : Ute Lemper (avec qui il chantera Parler d’amour), Henri SalvadorPhilippe LéotardClémence LhommeEnrico MaciasFlorent PagnyJane BirkinJohnny HallydayJuliette GrécoViktor LazloClarikaLiane Foly et Maurane notamment. Il met en musique des textes des écrivains Jean RouaudThierry Illouz et Marie Nimier pour lui-même ou pour Eddy Mitchell et Juliette Gréco. Art Mengo a également composé la musique de 2 chansons du dernier album d’Yves Duteil « (fr)agiles » (sorti en 2008)4. Il lui a composé la musique de la chanson La Note bleue, une chanson en hommage à un homme qu’Art Mengo admirait énormément lui aussi, Claude Nougaro, et la musique de la chanson dédiée au petit-fils d’Yves Duteil Si j’étais ton chemin. En 2003 il résumait sur scène ses seize années de carrière musicale en disant : « J’ai fait deux succès (Les parfums de sa vieParler d’amour), trois succès d’estime (GinoLaisse-moi partirLa mer n’existe pas) et… cinquante trois succès intimes ».


(vu Salle Poirel à Nancy en ....)

jeudi 9 mars 2017

LUKE

Ce groupe bordelais se forme après la dernière tournée du groupe Spring où Christophe Plantier (guitare) officiait et où Thomas Boulard, Bordelais d'origine, venait d'entrer. Le duo est ensuite rejoint par Ludovic Morillon (batterie), Stéphane Bouvier (basse, ex Purr1) et Cyril Guillaneuf (claviers).
Luke envoie de nombreuses démos et un 7 titres auto produit de 1999, avant d'être repéré par le label Village Vert, dans les locaux duquel Thomas Boulard avait ses habitudes bien avant de signer. Ils sortent en 2000 un premier maxi de 4 titres, Je n'éclaire que moi.
C'est alors qu'ils préparent leur premier album intitulé La Vie presque, mélange de rock français et de pop anglaise. L'album sort en octobre 2001 et se caractérise par une utilisation intensive du parlé/chanté par Thomas Boulard. Luke part sur les routes...
Fin 2003, le groupe enregistre en studio et à Grand Piquey son second opus, La Tête en arrière, dont est extrait leur premier single, La Sentinelle, suivi plus tard par SoledadLe Reste Du Monde et Hasta Siempre. Luke connaît enfin le succès, son album se classe 14e et reste 81 semaines dans les charts français. Entre temps, le groupe a évolué pour cause de différends. Il ne reste de la formation originale que Thomas Boulard et Cyril Guillaneuf, rejoints par Damien Lefèvre (du groupe Eiffel) à la basse et Romain Viallon (Catléya) à la batterie. L'album sort en avril 2004.
Luke part sur les routes jusqu'à fin 2004 et prend à son bord Bayrem Benamor à la guitare, recruté par Internet, tandis que Cyril Guillaneuf quitte l'aventure.
En 2005, Luke repart en tournée après une courte pause et change une nouvelle fois de guitariste avec Jean-Pierre Ensuque (du groupe Autour de Lucie). À la mi-octobre, le groupe entame une série de dates dans toute la France avec le trio Déportivo.
Après une année de repos, le groupe sort un nouvel album intitulé Les Enfants de Saturne le  qui se classe 8e en France et commence une nouvelle tournée en juin 2007. Le nouveau single sort en juin 2007 et s'appelle La terre ferme. Suivra plus tard le single Stella.
Le 17 novembre 2008, le groupe met en rayon un album live intitulé Où en est la Nuit, résultat d'une année de tournée et dont le premier single est une version live de Un seul jour. L'album comporte une édition spéciale avec un DVD bonus.
En février 2010 le groupe sort un nouvel album nommé D'autre part dont le premier single s'intitule Pense à Moi et est disponible en téléchargement sur le site officiel du groupe. Cet album se classe 15e. Le design de la pochette de cet album est réalisé par Yann Nguema, bassiste et graphiste du groupe EZ3kiel.
Fin 2014, ils annoncent l'arrivée de leur cinquième album. En juillet 2015 est annoncée la sortie pour le 9 octobre 2015 avec un extrait de studio sur la page Facebook du groupe ainsi qu'une tournée à partir d'aout. Le 20 juillet le titre de l'album Pornographie est annoncé et le 24 juillet sort le premier extrait C'est la guerre. Une semaine avant le sortie du cinquième album, le groupe sort le deuxième single, Warrior. Cet album est marqué en premier lieu par le renouvellement entier des membres du groupe, excepté de Thomas Boulard, mais aussi par des paroles plus crues que d'habitude pour le groupe. C'est un album très sombre, reflet de l'époque dans laquelle il est réalisé (Thomas Boulard critique la télé-réalité, les médias, les discothèques,...). D'ailleurs, dans un style très particulier, beaucoup moins direct que celui d'autres auteurs, il dénonce l'extrême droite française dans certains de ses titres.
La sortie de cet album est suivie par une tournée appelée Pornotour, qui va durer jusqu'à fin 2016.

(Vu à Nancy en 2004/2005 ?)

jeudi 19 janvier 2017

AVIATORS

HEADBOYS

The Headboys were a Scottish power pop band, formed in 1977 in EdinburghScotland, originally under the name of Badger.

Charlélie COUTURE

Charlélie Couture naît à Nancy le 26 février 1956. Son père Jean-Pierre Couture est un professeur des Beaux-arts reconverti en antiquaire et décorateur3. Sa mère Odette Michel enseigne le français aux États-Unis, à Jacksonville (Alabama), puis à Kenosha (Wisconsin), avant de rejoindre la boutique d'antiquités familiale. Outre son frère Tom Novembre - né Jean Thomas Couture - il a également une sœur, Sophie4. Sa grand-mère professeur de piano l'initie dès l'âge de 6 ans à cet instrument à raison de 30 minutes par jour, et lui fait découvrir la musique classique.
Depuis plus de vingt-cinq ans, CharlÉlie poursuit une démarche vers ce qu'il définit comme « l'Art Total », attitude globale consistant à trouver des interconnexions entre les formes d'expressions de l'Homme que sont l'Écriture, l'Image et la Musique. « J'ai commencé quand j'avais 15 ans. En France, j'ai fait 80 expos. À 12 ans, dans une exposition de peintres dadaïstes que je visitais avec mon père à Nancy, j'ai eu comme le sentiment ébloui que c'était ça qu'il fallait que je fasse. »
En 1978, pour sa thèse de fin d'études, il choisit le thème de « la polymorphie de l’esprit » qu'il explore encore aujourd’hui. À cette occasion, il présente des photos, des textes et des peintures et il auto-produit deux premiers disques, 12 chansons dans la sciure et Le Pêcheur, qui attirent l'attention des professionnels. Diplômé de l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts, CharlÉlie s'inscrit dans le courant multiste des artistes pluridisciplinaires dont il est une des références notoires.

En 1981, il est le premier artiste français signé par Chris Blackwell sur le label anglo-américain Island Records. Neuf mois plus tard, le succès est au rendez-vous avec l'album Poèmes rock enregistré à New York. La même année, il fonde à Nancy le groupe Local à Louer, associant photographes, peintres et poètes et publie à cette occasion le Manifeste de l'Art rock où il écrit : « l'Art doit faire la jonction entre le fonctionnalisme de la société industrielle et les aspirations de la culture pop ! »
Intéressé par les nouvelles possibilités d'expression et de communication qu'offre le réseau Internet, CharlÉlie fait partie des mille premiers adeptes qu'on a appelés les pionniers du Web. En 1996, il crée Les champs paraboliques, son site qu'il fait régulièrement évoluer, en utilisant ce nouvel espace de création numérique.
En 2003, il est invité à participer en tant qu'artiste plasticien à un concours pour l'aménagement de la DRAC d'Amiens (Somme). Son dossier franchit les étapes de sélection, jusqu'à ce qu'il fasse partie des trois finalistes soumis au jury. Les projets étaient anonymes. Mais une fois que le jury découvrit qu’il s’agissait de CharlÉlie, son statut de chanteur lui a été reproché et, à aucun moment, le jury n'a examiné son projet. « C'était la négation de tout ce que j'avais tenté depuis toujours ». Cet événement le pousse à partir s'installer à New York avec sa femme Annie et ses deux enfants Shaan et Yamée4. CharlÉlie peut développer là-bas avec liberté sa peinture et son art, qu'il considère dans son pays d'origine comme trop définis par l'influence de sa « notoriété musicienne ».
Depuis 2004, il est donc en exil volontaire, parti pour renaître et continuer de pratiquer l’art « comme une religion » dans cette ville « comme Babel », entraîné dans un mouvement perpétuel. Hyper productif, en phase avec le monde, il dessine, peint, photographie, récupère, transforme ce qui l’entoure.
Aujourd’hui dans la même logique il dit : « Je suis parti pour me reconstruire, me réinventer ».

(Vu 2 fois en concert à Nancy dans les années 70-80)

Je possède son tout tout premier album...


MICHAEL CHAPMAN

Michael Robert Chapman (born 24 January 1941, HunsletLeeds, Yorkshire, England[1]) is an English singer-songwriter and guitarist. Chapman originally began playing guitar with jazz bands, mainly in his home town of Leeds in The West Riding of Yorkshire. He became well known in the folk clubs of the late 1960s, as well as on the 'progressive' music scene, and has recorded over 40 albums to date.
In 2016 Chapman celebrates 50 years as a professional musician. He still plays professionally & regularly tours in the UK, Europe and USA.

FLAMIN' GROOVIES

The Flamin Groovies sont un groupe de rock américain fondé à San Francisco en 1965 par Ron Greco, Cyril Jordan et Roy Loney.
Leur premier album, Supersnazz (1969), avec Jordan (guitare, chant), Loney (guitare, chant), George Alexander (basse, harmonica, chant), Tim Lynch (guitare, harmonica, chant) et Danny Mihm (batterie) contient des reprises des années 1950 rock and roll et des chansons plus mélodiques qui préfigurent la power pop des années 1970 — un genre auquel les Flamin ' Groovies ont beaucoup contribué. Ils sortent leur second album en 1970 Flamingo et Teenage Head en 1971.
En 2013, Cyril Jordan, Chris Wilson et George Alexander se réunissent pour la première fois depuis 1981. Accompagné du batteur Victor Penalosa, le trio retourne en studio pour enregistrer des nouveaux morceaux et peaufiner d’anciens titres inachevés. Le groupe assure ensuite des concerts au Japon, en Australie, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France1.

mardi 10 janvier 2017

MAGAZINE

Magazine est un groupe post-punk formé en 1977 autour d'Howard Devoto (ex-membre des Buzzcocks), et de John McGeoch (guitariste qui officia par la suite avec Siouxsie and the Banshees et Public Image Limited).
Plusieurs membres de Magazine ont fait partie du groupe Visage de 1980 à 1984 : John McGeoch, Dave Formula et Barry Adamson.

ZOOT MONEY / Kevin COYNE

George Bruno "Zoot" Money (born 17 July 1942 in BournemouthHampshire) is an English vocalist, keyboardist and bandleader. He is best known for his playing of the Hammond organ and association with his Big Roll Band. Inspired by Jerry Lee Lewis and Ray Charles, he was drawn to rock and roll music and became a leading light in the vibrant music scene of Bournemouth and Soho during the 1960s. He took his stage name 'Zoot' from Zoot Sims after seeing him in concert.[1]

Kevin Coyne performing together with Zoot Money for a live audience in Koln, Germany (1979) Pretty Park from the 1979 album Millionaires and Teddy Bears